Renard Web

Accueil  >  Blog

Ecrit sur l’eau

Keats n’est pas mort...

mercredi 29 août 2007

"Ci git celui dont le nom était écrit sur l’eau". C’est l’épitaphe que le poète Keats a fait écrire sur sa tombe, à Rome, où il est mort de tuberculose à l’âge de 25 ans.

  • Est ce à dire qu’en mourant nos émotions, nos élans, ce qui a fait le sel de notre vie ne sont plus que des reflets s’amincissant dans le coeur de ceux qui nous aiment ?
  • Est ce à dire qu’il faudrait mieux écrire sur la pierre ? Mais dans le fond que vaut un coeur de pierre ?
  • Est-ce à dire qu’il vaudrait mieux écrire dans les coeurs et les consciences ? Mais gare à ce qu’on y écrit, d’autres ont essayé avant nous.

Il faut parfois écrire sur l’eau

Combien d’entre nous sont capables d’accomplir des actes propres à changer l’histoire ? Je crois qu’il faut se résoudre à admettre que la plupart du temps nous écrivons sur l’eau. Rassurant non de s’autoriser à écrire sur l’eau ?

Cela ne veut pas forcément dire être frivole, mais simplement profiter de l’instant présent pour ce qu’il est fugitif, passager, insaisissable...

Aller plus loin :

P.-S.

Cet article fait partie d’une série sur mon blog destinée à former une réflexion quotidienne qui constituera un dictionnaire pragmatique et inconstant du mieux vivre entre humains. Vous souhaitez les retrouver retravaillés sous forme de livre, il vient de paraître, rendez vous sur le site de l’éditeur.


Statistiques

  • Visites : 371
  • Popularité : 19 %