Renard Web

Accueil  >  Blog

Influence

qui a une bonne ou mauvaise influence sur moi ?

jeudi 13 août 2015

Beaucoup dans la vie tient aux influences que nous acceptons ou subissons. C’est inévitable. Les personnes que nous rencontrons laissent une empreinte, bonne ou mauvaise. Je suis frappé de constater aujourd’hui que j’ai subi de mauvaises influences de la part de personnes que je croyais inspirées, sages ou spirituelles.

Si j’essaie de faire le bilan, ce ne sont pas les personnes qui semblaient le plus bienveillantes, le plus savantes ou le plus spirituelles qui m’ont influencé positivement. C’est peut être simplement qu’elles ne l’étaient pas, mais il est si facile de se fier aux apparences.

  • Qui par orgueil m’a rabaissé et m’a renvoyé une mauvaise image de moi.
  • Qui par légalisme a tenté de me faire oublier que l’amour passe avant toute loi aussi fondée soit elle.
  • Qui par intransigeance a tenté de me pousser à juger les autres par leurs défauts, plutôt qu’à voir leur potentiel.
  • Qui au nom de la raison m’a poussé a accepter ce qui semble inévitable plutôt qu’à me battre pour la justice.
  • Qui au nom d’un amour qui ne l’était pas m’a fait renoncer à être moi-même.

Et je me dis que si j’avais pris le temps, plus souvent, de regarder en arrière, j’aurais su éviter de subir leur influence.

J’ai aussi eu de très bonnes et de très heureuses rencontres :

  • des personnes aimantes qui savent être généreuses,
  • des personnes humbles mais qui suivent leur chemin,
  • des personnes blessées mais soucieuses de chercher ce qui est juste,
  • des personnes qui m’ont aidé à être plus libre,
  • des personnes qui ont su tendre la main pour me relever quand je tombais,
  • des personnes qui ont su apaiser mes angoisses et m’apprendre à espérer.
  • des personnes qui ont su partager leur expérience de vie sans l’imposer.

Et je réalise que j’ai de la chance, car beaucoup d’autres que moi ont subi de mauvaises influences et sont devenu(e)s moindres que ce qu’ils auraient pu être. C’est assez courant de chercher de telles circonstances atténuantes à qui est accusé d’un crime. On prend plus rarement le temps de reconnaitre que ce qu’il y a de bien en nous ne vient pas que de nous. Et qu’une vie réussie est souvent la résultante d’un bon discernement dans le choix des influences qu’on accepte de subir.

Ce n’est pas qu’il faille rejeter des personnes de notre entourage qui n’auraient pas une bonne éthique, c’est qu’il faut savoir les aimer sans se laisser prendre à leurs conseils ou leur exemple. Ce n’est pas qu’il faille trouver à tout prix des maitres à penser débordants de sagesse, c’est plutôt qu’il faut savoir ouvrir les yeux autour de nous et engager le dialogue avec ceux qui ont su trouver une harmonie, une justice, une charité, une humilité, et apprendre d’eux le message de vie qu’ils incarnent.

Faire ses comptes

Il m’appartient de faire le point sur mes relations et de décider de qui a ou non une bonne influence sur moi.

  • Alain est un modèle de paix et de respect des autres : j’ai beaucoup à apprendre de lui et de son comportement, son influence est positive.
  • Peter et Valérie sont élitistes, intégristes. Je prends du recul par rapport aux jugements qu’ils expriment afin de ne pas me laisser durcir par leur fréquentation.
  • Jean-Claude est toujours de bon conseil sur les décisions à prendre. Il fait toujours preuve d’une grande liberté intérieure et il m’encourage toujours à être plus libre.
  • Jean-Jacques est illuminé, intransigeant, il n’hésite pas à forcer les consciences de ceux qui sont en désaccord avec lui. Je mets un barrage et je n’hésite pas à marquer ma différence.
  • Yves est enthousiaste, curieux, sympathique, généreux. Il a toujours quelque chose à transmettre de positif autour de lui.
  • Bruno est généreux et ouvert. Il accueille les idées des autres avec respect et modération.
  • Joël est enthousiaste et chaleureux, c’est quelqu’un qui sait vraiment s’intéresser aux autres et les valoriser. C’est un véritable inducteur de pensées positives.

Et moi qu’est ce que j’apporte autour de moi ?

Je peux faire l’exercice d’écrire sur une feuille de papier ce que je pense apporter à ceux qui m’entourent. Ce n’est pas un exercice facile. Je peux aussi faire l’exercice de demander un retour à mes proches.

P.-S.

Cet article fait partie d’une série sur mon blog destinée à former depuis 2011 une réflexion quotidienne qui constituera un dictionnaire pragmatique et inconstant du mieux vivre entre humains.


Statistiques

  • Visites : 187
  • Popularité : 31 %