Renard Web

Accueil  >  Blog

Temps

Avons nous encore le temps ?

mercredi 8 août 2012

le temps en mutation

Nous vivons une constante mutation de notre rapport au temps. Tout semble s’accélérer en permanence car nous disposons de plus en plus d’outils qui permettent l’immédiateté. A ce prix, le contact est instantané, mais souvent succinct, il ne reste que peu de temps pour approfondir car d’autres instantanés se bousculent à leur tour.

L’immédiateté

L’immédiateté semble régner partout, on peut se faire un ami virtuel instantanément et ne plus jamais lui parler. Un mot de travers sur des réseaux sociaux peut entrainer la haine de milliers, ruiner une carrière, briser des amitiés. Les mots sont immédiats à publier mais très durs à effacer. Il en est de même des photos. Il en est de même du corps, facile à mutiler, mais qu’il faut ensuite porter au long des années. Des décisions trop immédiates peuvent entraîner des années de servitude (achats compulsifs, jeux de séductions, maladies contractées).

Cairos : le temps opportun

Il n’empêche qu’au milieu de toute cette immédiateté, il reste des instants précieux où tout est rassemblé pour vraiment communiquer. Le proche ouvre ses vannes quelqu’en soit la raison, et c’est le bon moment pour prendre du temps, pour écouter, et aussi parfois pour passer des messages. Le temps d’un projet, le temps d’une relation, il se crée des liens qui rendent la place possible pour la durée. L’immédiateté perd de son attrait et on se consacre du temps.

Le temps haché

A l’inverse, surtout au niveau professionnel, avec les moyens de diffusions instantanés, avec les nombreux outils informatiques qui permettent de lancer des requêtes, de poser des rendez-vous, de faire suivre des informations, tout semble être haché en une multitudes d’urgences. Le temps se trouve découpé en instants passagers plutôt qu’en durées (saisons, heures, lumières), et ces instants passagers donnent une impression de vide, de non accomplissement. On sort de sa journée en ayant répondu à une multitudes de petites requêtes et en étant passé à côté de l’essentiel.

Le temps recomposé

Quand on prend le temps de relire le paragraphe sur le temps haché, on voit bien qu’il suffirait de reconstruire ce temps, pour lui ôter d’une part son immédiateté et pour lui redonner sa dimension de durée. C’est assurément plus facile à dire qu’à faire, mais on voit bien qu’il suffirait de regrouper toutes les petites tâches immédiates en projets cohérents pour les traiter ensemble, gagner du temps et de la cohérence. Plutôt que de jongler entre les activités et d’étirer son cerveau pour sauter du coq à l’âne, il suffirait de regrouper ensemble les activités de documentation, les activités de collecte, les activités de communication, etc, pour donner un sens à sa journée à travers des activités nommées, consolidées.

P.-S.

Cet article fait partie d’une série sur mon blog destinée à former une réflexion quotidienne qui constituera un dictionnaire pragmatique et inconstant pour mieux vivre l’avenir avec l’expérience de la vie passée.


Statistiques

  • Visites : 270
  • Popularité : 36 %