Renard Web

Accueil  >  Blog

Il faut que j’arrête...

Renoncer pour être heureux

jeudi 7 février 2013

Il y a toujours des bonnes résolutions à prendre pour être heureux. Voici ma petite liste du moment...

Il faut que j’arrête...

de trop en faire

L’hyperactivité est très satisfaisante au début, épuisante sur le moyen terme, mortelle pour la vie intérieure sur le long terme. Après avoir tenté toutes formes d’hyperactivité au travail, je me suis rendu le compte que c’était en me concentrant sur une tâche que j’étais le plus efficace. La solution quand les tâches à accomplir s’accumulent de toute part ? Faire des listes et regrouper ensemble celles qui ressortent du même type d’activité pour les faire à la suite dans le même état d’esprit.

de juger les autres.

Globalement, j’ai compris depuis longtemps que juger les autres ne servait à rien, mais je continue à le faire quand ça me tient trop à coeur, quand c’est un proche qui déconne à donf... Et puis alors, à part me faire mal, ça sert à quoi ?
Alors quoi faire ? Ecouter tout d’abord, essayer de faire parler l’autre, de comprendre ce qui le motive, essayer de voir ce qu’il y a de bon en lui et s’en servir comme levier pour le tirer vers le haut, sans jamais lui plonger la tête sous l’eau en disant ce qui ne va pas.

d’avoir raison

C’est une vraie tuerie que de croire qu’on a raison. C’est une machine à conflits. Alors qu’accepter les autres points de vue peut être si enrichissant !!

Bon, par contre, il faut savoir s’accrocher à ses convictions et suivre la route qu’on veut tracer, c’est sur mais ça ne nécessite pas forcément que les autres aient tort. La solution, il suffit d’imaginer un dé. Deux personnes sont de part et d’autre du dé. L’un voit un "1", l’autre voit un "6". Il se trouve qu’elles ont toutes deux raison, mais que l’essentiel n’est pas là, elles ne voient chacune qu’une partie de la vérité. Il en est ainsi de beaucoup de conflits dans la vie...

de tout contrôler

Je le vois au boulot : c’est rassurant de tout contrôler. Mais quand on délègue, on laisse un espace de liberté à l’autre et on peut avoir de très très bonnes surprises !

de commencer la journée en courant

C’est mon chat qui est déçu quand je me prépare le matin à toute vitesse, que j’engouffre mon petit déj et que je file au boulot ou je me plonge dans le travail en retard. C’est aussi moi qui passe à côté de l’essentiel, un bon moment de calme pour se reconnecter aux sources de vie autour de moi.

Et si...

Et si je consacrais du temps à me reconnecter avec moi même ?

P.-S.

Cet article fait partie d’une série sur mon blog destinée à former une réflexion quotidienne qui constituera un dictionnaire pragmatique et inconstant pour mieux vivre en tirant profit de l’expérience. Vous souhaitez les retrouver retravaillés sous forme de livre, il vient de paraître, rendez vous sur le site de l’éditeur.


Statistiques

  • Visites : 267
  • Popularité : 48 %