Renard Web

Accueil  >  Blog

Le Savoir, ce cher disparu

Faut il encore acquérir des savoirs ?

lundi 27 décembre 2010

Un enseignant me confiait récemment son indignation du fait que selon lui les jeunes ne sont plus avides de savoir, oubliant au passage qu’il n’était guère plus studieux qu’eux à leur âge.

Cette réflexion m’a tout de même interpellé, à supposer que le constat soit juste. Parce qu’elle fait écho à des constats équivalents dans mon propre domaine scientifique. L’information est aujourd’hui disponible en telle profusion et le savoir a une croissance tellement exponentielle que nous avons plus besoin aujourd’hui de gens capables de digérer de l’information et de se fonder au jour le jour de nouveaux savoirs que de doctes puits de science dont l’érudition ne peut que devenir obsolète ou sclérosante.

Dans mon propre job, j’ai été amené cette année du jour au lendemain à oublier totalement mon expertise passée en biologie cellulaire et en microscopie pour devenir microbiologiste et regarder des bactéries pousser ou non dans du milieu de culture. Heureusement que je ne me suis pas accroché à mes anciens savoirs et que j’ai réussi à m’en forger de nouveaux !!!

L’avenir qui nous est reservé n’est ni immuable ni érudit, il est changeant et fluctuant, et plus que jamais l’homo connecticus du 21ème siècle devra faire preuve de capacités de digestion d’information que ses ancêtres ne concevaient même pas ?

Est-ce à dire que l’enseignement des savoirs de base au lycée et collège a perdu de son intérêt ? Non je pense que plus que jamais nos enfants devront avant tout y « apprendre à apprendre ». Une culture de base est encore aussi le meilleur outil pour comprendre le monde, à condition qu’on ne s’en serve pas comme un trésor de guerre immuable mais comme un outil pour s’adapter au changement...


Statistiques

  • Visites : 77
  • Popularité : 50 %