Renard Web

Accueil  >  Blog

Culture geek

à la télé

lundi 21 septembre 2009

Je suis tombé par hasard hier soir sur un reportage sur la culture geek. Ils y définissaient les geeks comme des mecs qui restent enfants en se passionnant pour des domaines d’érudition rares et abscons : les mangas, des auteurs rocks inconnus, spiderman.

Où sont les geeks ?

Il y en a de plus en plus et c’est mieux accepté dans la société. La preuve, même Fillon a affirmé être un geek. Mais un des geeks interviewé rêve que son fils soit banquier...

Historiquement les geeks [1] étaient les binoclards fous d’informatiques à qui personne ne voulait parler.

Aujourd’hui, c’est chacun d’entre nous, fan de jeux de rôles, vidéo ou tout autre activité considérée (à tort en ce qui concerne les jeux de rôles) comme associale, schizophrénique ou trop pointue pour en discuter dans la rue ou avec ses collègues.

A-t-on besoin des geeks

Et si les geeks étaient les mauvais esprits d’une société qui n’a plus de repère ? Les érudits des temps nouveaux, les moines copistes de palimpsestes qui disparaitraient sans eux, les jardiniers de l’imaginaire ?

A la fois publics et sources d’inspiration de grandes oeuvres cinématographiques autant que littéraires, les geeks seront peut être la légende du XXIème siècle, ces résistants cachés, ces militants de l’imaginaire, ces savants de l’impossible, qui rappellent à un monde matérialiste que la seule richesse est dans l’imaginaire humain, dans le désintéressement et dans la passion pour l’inaccessible...

brefs les geeks sont les spirituels de notre temps...


Statistiques

  • Visites : 635
  • Popularité : 55 %

Notes

[1] rappelons que le terme signifie littéralement abruti