Renard Web

Mandarina, Magicienne du 7ème octogone

un personnage type du jeu de rôles Dying Earth

vendredi 26 octobre 2007

A voir Mandarina, on pourrait croire à première vue que c’est une ratée qui se fait passer pour une grande magicienne à l’instar des autres personnages débutants de ma campagne. Il n’en est rien. Sa vie est exaltante et exemplaire, l’histoire d’une ascension qui aurait pu réussir.

Née dans la bourgeoisie de Port Perdusz, Mandarina entre assez tôt en désaccord avec son milieu, dont l’étroitesse d’esprit et le provincialisme ne peuvent admettre qu’une conception dépassée et exagérément littérale de la chasteté n’est plus de mise quand le soleil risque de s’éteindre d’un moment à l’autre. Sur plainte de ses parents et de ceux de plusieurs de ses amies et amis, les autorités de la ville s’apprêtent à juger la jeune fille pour ses idées trop avancées.

D’un commun désaccord, Mandarina décide alors de quitter la ville et d’aller chercher fortune ailleurs. La période suivant est assez mal connue ; il semble que la jeune fille ait vécu de divers expédients dans plusieurs cités de la vallée de la Scaume, et qu’elle soit beaucoup sorti de son milieu, montrant déjà sa remarquable ouverture d’esprit.

Toujours est-il qu’elle se fait un jour embaucher comme servante par l’Archithaumaturge Tydykeler, principalement par curiosité pour l’intérieur de la maison d’un magicien. Mais, alors qu’elle ne pensait guère s’attarder dans cet emploi peu gratifiant, elle prend plaisir à converser avec le jeune apprenti de l’Archithaumaturge. Une mutuelle sympathie s’établissant entre eux, l’apprenti ira même jusqu’à enseigner les bases de la magie à sa jolie servante.

Las, Tydykeler ne vit dans l’idylle naissante que la distraction causée aux études de son apprenti ; quand il découvrit par hasard certains objets magiques (sans doute distraitement oubliés là par le jeune homme) dans le logement de Mandarina, il entra dans une fureur multicolore et congédia sur la jeune fille sur le champ. Une fois de plus, Mandarina dut s’enfuir en ne gardant que ce qu’elle avait sur elle, faisant contre mauvaise fortune bon coeur.

Ces événements sont assez difficiles à dater. Coquette, Mandarina ne répond jamais à la moindre question sur son âge. Elle laisse parfois deviner qu’on ne parvient pas au Septième Octogone du jour au lendemain, que chaque palier demande des décennies d’études, et que son allure particulièrement juvénile reflète non pas le nombre de ses années mais bien plutôt la puissance de sa magie.

Si celle-ci est difficile à mesurer, et si aucun témoignage n’a pu être découvert sur la vitesse de progression au sein de l’Ordre magique des Huit Octogones (ni d’ailleurs sur l’Ordre lui-même), l’inaltérable jovialité de Mandarina, son équanimité face aux caprices d’un destin contraire et son sens profond de la relativité des normes sociales témoignent d’une incontestable maturité !


Mandarina est un personnage type du scénario l’Auberge, et aussi un personnage inventé par un des joueurs de ma campagne.


Statistiques

  • Visites : 329
  • Popularité : 11 %