Renard Web

Les ruines de la tyrannie

le 2e épisode des aventures de Ouldric le tyran

mardi 13 novembre 2007

Le personnage d’Ouldric le tyran fut introduit comme personnage prêt à jouer dans le scénario l’Auberge, il exerça bien vite une fascination redoutable sur moi, et je ne pus m’empêcher d’écrire un deuxième puis un troisième épisode pour ceux qui voudraient incarner ce tyran déchu. Voici donc le deuxième épisode, totalement inédit, bien qu’écrit pour une convention de jeux de rôles [1].

Un peu d’histoire :

Il y a bien longtemps, bien avant que le soleil ne commence à s’éteindre, à l’un des moments les plus sombres du XVIIème éon, Ouldric le tyran régna sur presque toute la terre. Son empire s’étendait si loin dans les terres qu’aucun voyageur ne pouvait espérer échapper à son courroux, mais son emprise s’étendait aussi sur les âmes car l’austérité de ses mœurs régissait la vie du royaume tant en matière de vêtements (la toge uldricienne était de rigueur) qu’en matières morales. Ouldric avait la goinfrerie en horreur et avait ainsi décrété que tous les mardis étaient un jour de jeûne universel (oui le mardi était un des jours du calendrier, les autres jours portaient des noms maintenant oubliés).
Tous n’appréciaient pas son joug et cette époque a aussi été marquée par l’enseignement de Charmouf le Lumineux qui enseignait que le seul principe de l’existence était la nourriture. Seul importe de se sustenter toujours davantage, le reste n’est qu’illusion. Il va de soi que Charmouf le lumineux se retrouva bien vite dans les geôles d’Ouldric tant son enseignement de la goinfrerie comme principe premier contredisait les aspirations du tyran. Ainsi, dans les souterrains de son immense castel à l’austère architecture uldricienne, Ouldric pouvait à la fois contempler son fabuleux trésor et son ennemi vaincu et il ne s’en lassait pas.
Mais il advint que Zaraak l’archisorcier, un des plus fidèles disciples de Charmouf, ne cessait de provoquer Ouldric, notamment en faisant apparaître d’énormes quantités de nourriture dans des lieux publics les jours de jeûne. Ouldric menaça d’exécuter Charmouf si cette mascarade se prolongeait. Zaraak redoubla ses provocations et Ouldric fit emmurer vivant le Sage Charmouf qui mourut rapidement de faim. Apprenant ce forfait, Zaraak attaqua le château d’Ouldric avec ses immenses ressources magiques et réussit à enfermer Ouldric avec le sort de l’enkystement lointain [2] ce qui revint à terminer le règne d’Ouldric et à commencer une nouvelle ère. Encore plus d’eau a coulé sous les ponts maintenant, la terre est mourante, Ouldric est sorti de son emprisonnement et il veut récupérer son pouvoir.

Cette édifiante histoire est maintenant oubliée sauf de certains érudits, et vous pouvez la faire raconter par celui qui jouera le personnage d’Amphidule, un des derniers à connaître la vie d’Ouldric le tyran. Quant à Charmouf le Lumineux son nom resta gravé dans le cœur de ses disciples et il n’est pas rare, sur cette terre mourante, de rencontrer des obèses qui se réclament de son enseignement.

Introduction de l’aventure :

Ouldric le tyran (personnage central de ce scénario) est enfin revenu sur la terre, des éons après que son empire se soit effondré. Après de multiples aventures et déconvenues (l’une d’entre elles ayant été narrée dans le scénario "l’auberge", écrit pour le monde du jeu 2003), il se trouve à Erze Damath décrite [3] où il réunit une équipe de petits Cugels [4] pour une expédition destinée à retrouver son trésor, en descendant le fleuve Scamander. Lors d’un de ses précédents voyages, il s’est arrêté dans le village de Crauf Craug à 5 jours d’ Erze Damath en descendant le fleuve. Les habitants du village ont une sorte de pierre sacrée au centre du village sur laquelle repose une bague réputée magique et portant les initiales U.T. (pour Uldricus Tyrannicus !!). Quiconque souhaite essayer cette bague doit payer une redevance de 50 terces et pourra, d’après la loi, devenir le Seigneur du village si il arrive à déclencher sa magie. Jusqu’à présent, il ne s’était rien produit car la bague de désintégration avait été conçue pour fonctionner seulement au doigt d’Ouldric. Les habitants du village, confiants que personne n’arriverait à en déclencher la magie, se sont ainsi enrichis aux dépends des voyageurs… jusqu’à l’arrivée d’Ouldric, légitime propriétaire de la bague qui s’en est aussitôt servi pour désintégrer le maire actuel et revendiquer la suzeraineté sur le village. Il va de soi que les villageois ont vite oublié leurs engagements et ont chassé Ouldric qui n’a du son salut qu’à la fuite (il n’arrive à utiliser la bague qu’une fois tant sa réserve de magie est faible).
Ouldric compte explorer davantage les ruines proches du village pour retrouver le souterrain où toutes ses richesses étaient gardées par son dragon de crystal apprivoisé. Il lui faudra juste éviter de se faire reconnaître des villageois ou bien de s’entourer d’une forte escorte. Le personnage d’Ouldric est libre de raconter tout ou partie de cette histoire aux autres joueurs, ou toute version édulcorée, embellie, déformée. Il promet monts et merveilles à ceux qu’il embauche. Seul inconvénient : il exige que tout son personnel soit vêtu de toges uldriciennes du 17ème éon et une bonne partie du budget de l’expédition est dépensée en frais de tailleur !! Amphidule le poussiéreux, un érudit spécialiste de la civilisation uldricienne est engagé dans l’expédition rien que pour garantir que les habits et les mœurs des membres de l’équipe seront conformes aux exigences d’Ouldric (qui lui même ne se souvient pas toujours très bien des mœurs uldriciennes, le sort d’enkystement lointain ayant laissé quelques facheuses séquelle sur son jadis puissant intellect).

Personnel engagé :

  • Amphidule le poussiéreux, un uldricologue érudit qui se charge des costumes et des attitudes, qui doivent être conformes à la bien-séance uldricienne. [5]
  • Sharmok le révocateur, un célèbre chasseur de démons. Ouldric a estimé que sa compétence pourrait toujours servir. S’il n’y a pas de démons, il sait bien manier la pelle.
  • Suifre l’alambiqué, un ingénieur de renom qui servit le prince Kandive et qui devrait diriger les excavations.
  • Okras le sulfonique, un archéologue de renom, lui aussi engagé pour ses compétences en excavations.

    Les joueurs choisiront leurs personnages sur ces seules précisions et en découvriront les détails ensuite.

P.-S.

à suivre !...


Statistiques

  • Visites : 417
  • Popularité : 13 %

Notes

[1] j’avais oublié mon texte et j’ai fait jouer l’auberge à la place

[2] décrit page 110 des règles.

[3] page 145 des règles

[4] un Cugel est un personnage débutant au jeu Dying Earth, à l’instar de Cugel l’astucieux, héros éponyme d’un roman de Jack Vance, il est débrouillard, menteur mais se retrouve toujours dans des situations inconfortables de par son arrogance, sa paresse, et tous ses autres défauts

[5] Ce personnage sera confié au joueurqui aime faire la mouche du coche.