Renard Web

Accueil  >  Blog

Liberté et gouvernance

samedi 12 mars 2011

La question de la liberté s’est posée crucialement dans ma vie professionnelle pendant 7 ans passés sous la houlette d’un chef cynique et manipulateur.

Admiré par beaucoup pour sa liberté d’esprit, il est pour moi le contre exemple de la liberté, contrairement aux apparences. Brillant, manipulateur, extrêmement habile pour proposer des idées hors cadre, et particulièrement doué pour tenir des propos qui engagent ses interlocuteurs sans jamais s’engager lui même. Un homme libre me direz vous ? Je crois que non : un homme enfermé dans sa capacité de mentir, incapable d’avoir un rapport franc avec quiconque, condamné à n’avoir que des relations de pouvoir ou de manipulation, à défaut d’inspirer la confiance. Je l’ai surpris plusieurs fois incapable de donner des réponses simples qui importaient pour ses interlocuteurs, et n’avaient aucun enjeu pour lui. Tout simplement parce qu’il était devenu incapable de franchise, ou parce que sa fichue liberté comptait plus que le reste, et surtout plus que les autres. Aujourd’hui, il continue à jouer sa partie de Poker et à remporter la mise, mais moi j’ai pris le large, et je m’en félicite chaque jour.


Statistiques

  • Visites :
  • Popularité : 0 %