Renard Web

La trahison

métaphore parfumée

mardi 18 septembre 2007

Beaucoup d’amertume dans ce texte. Mais qui peut croire que la vie n’est faite que de miel ?

Je crois que cet article est aussi un hommage inavoué aux textes de Lamartine qui m’ont tant bercé.

Flacon de nacre, silencieux conseiller,
Ton doux parfum ne se répandra plus,
Qui dans la nuit est venu te vider ?
Qui m’a sevré du parfum que j’aimais ?

Or le voleur s’est glissé dans mon dos,
Il a flétri les lys, il a souillé l’encens,
Tout ce qui était pur a cessé par sa main
Tout ce qui était sang s’est mêlé de son fiel.

Je marche dans un jour vidé de sa lumière
Il n’est plus qu’heure sombre et silencieux calvaire
Il n’est rien que je sente au chemin oublié
Et sous mes pieds les pierres ont cessé de rouler.

Ce qu’il m’est demandé, c’est de marcher quand même
d’avancer pas à pas, sur la route du glas
Car la frontière est proche pour un pays tout autre
Et l’invisible ami met ses pas dans mes pas.


Statistiques

  • Visites : 278
  • Popularité : 28 %