Renard Web

Avoir la Foi

est ce si simple d’avoir la foi ? Qu’est ce que cela signifie ?

dimanche 23 septembre 2012

Chacun d’entre nous s’est posé la question au moins une fois dans sa vie : qu’est-ce qu’avoir la foi ? Soit nous avons été interpellé par des croyants qui faisaient des sacrifices incroyables au nom de leur foi, soit nous avons nous même eu cette foi sans savoir d’où elle venait, soit nous avons été irrité par cette foi qui se croit tout permis. En fait, la question de la foi dépasse la simple question religieuse pour toucher de nombreux domaines de notre vie.

Prenons un premier exemple, qui est la foi en Dieu, pour ensuite aborder d’autres domaines où la foi se rencontre aussi.

La foi en dieu

La foi, c’est bien autre chose que de croire en Dieu, c’est lui faire confiance. Après tout, croire n’engage à rien, et même le dernier des anges déchus peut croire que Dieu existe, à défaut de l’aimer... Avoir la foi, c’est donc bien plus que croire, c’est avoir confiance et ressentir une confiance qui nous pousse à nous dépasser nous mêmes.

La foi s’entretient. Elle se berce de tout ce dont se berce l’amour : aimer jusqu’au delà de la mort, être prêt à donner sa vie pour montrer sa foi, croire que des montagnes peuvent être renversées. Sans la pratique d’un culte associé à cette foi, elle s’étiole. Sans pouvoir être partagée avec un groupe, elle semble vide. La foi est un trésor, mais pas un genre de trésor qu’on garde pour soi, un trésor qu’on partage.

Alternatives en dehors de la religion

La foi ne se limite pas à la foi en Dieu. Si j’ai pris cet exemple, c’est qu’il m’est plus facile d’illustrer le sujet avec des mots qui parlent à tous. Mais on peut mettre sa foi en de multiples sources de plénitude, lesquelles partagent bien des points communs avec la religion.

  • Le supporter met sa foi dans une équipe sportive. Il communiera avec eux dans le succès et dans la défaite, il ne manquera aucune célébration, il connaitra probablement leur histoire sainte par coeur et sera prêt à les défendre contre tous les mécréants qui ont mis leur foi ailleurs.
  • Le scientifique met sa foi dans la science toute puissante qu’il pare de toutes vertus. Il défend ses découvertes comme un dogme inviolable. Il lui prête même le pouvoir de sauver des vies.
  • Le journaliste met sa foi dans la vérité. Il est prêt à beaucoup sacrifier pour avoir des révélations. Il est prêt à partager ses révélations qu’elles qu’en soient les conséquences, parfois jusqu’au martyre.
  • La mère met sa foi dans ses enfants, ils sont nés de son corps, et elle ne cesse de les accoucher à travers une longue éducation. Ils sont une promesse, ils sont le futur, ils sont en devenir, ils seront de grands hommes dont elle sera fière.
  • Le fan met sa foi dans son principal centre d’intérêt, il en devient une encyclopédie vivante, il en transmet le gout, les pratiques, les recettes, il est contagieux, il est un exemple vivant, une incarnation, un martyr [1].

Perdre la foi

Le fait est que la foi n’est pas un don gratuit, elle s’entretient. Sans participer au culte régulier, le croyant voit ses convictions s’affaiblir. Le supporter a besoin d’aller à la grande messe du football, la mère a besoin de voir ses enfants, le journaliste a besoin d’écrire, le scientifique a besoin de faire des découvertes, le croyant a besoin d’une communauté qui le soutienne, ou de se sentir investi d’une divine investiture.

Il peut arriver que les yeux s’ouvrent. Le politique découvre que son milieu est corrompu, le croyant réalise que son église a des préceptes impossibles à tenir, le scientifique est confronté à l’irrationnel. ce qui était une magnifique cathédrale devient une imposture, ce qui était une raison de vivre se trouve dépouillé de sens. Je suis passé par là, et cela laisse un grand vide. Il faut vite reconstruire autre chose. et ce sont des relations humaines saines qui permettent de retrouver la foi. Car la foi donne de la force. Et perdre la foi dans ce qui nous anime, n’est ce pas tomber dans la dépression ?

Avoir la foi permet de déplacer des montagnes

Plus jeune, cette expression m’avait toujours semblé abusive car je la prenais un peu trop littéralement. En réalité, l’expérience de la vie nous montre à quel point les gens qui croient en leur combat sont capables d’entrainer les autres, de rallier les bonnes volontés, de surmonter l’adversité, de convaincre, d’entrainer, et cela parfois sans même avoir de talents de leader.

Envie d’aller plus loin ?

P.-S.

Cet article fait partie d’une série sur mon blog destinée à former une réflexion quotidienne qui constituera un dictionnaire pragmatique et inconstant du mieux vivre entre humains. Vous souhaitez les retrouver retravaillés sous forme de livre, il vient de paraître, rendez vous sur le site de l’éditeur.. La question de la foi est vraiment centrale dans cet ouvrage.


Statistiques

  • Visites : 109
  • Popularité : 24 %

Notes

[1] au sens étymologique qui veut dire témoin vivant