Renard Web

Roman Eberron : trilogie "The Dreaming Dark"

une trilogie pour le dernier univers Donjons et Dragons

lundi 3 septembre 2007

J’avais laissé tomber les romans donjons et dragons il y a une dizaine d’années car les romans "royaumes oubliés" traduits en français étaient un peu gamins, et la littérature fantastique s’étant considérablement étoffée ces dernières années, on peut se permettre d’être exigeant.

Eberron

Peu à peu attiré par l’univers d’Eberron, je remarquais que les petites nouvelles écrites par Keith Baker étaient de très bonne facture, rythmées, dynamiques et emplies d’un souffle fantastique. Je me suis donc lancé dans ce premier roman qui avait l’attrait supplémentaire de se passer à Sharn, la ville aérienne.

Ce fut une très bonne surprise, les personnages sont étoffés, il y a de nombreux mystères qui mettent du temps à se révéler et atteignent leur summum dans le 3ème tome. Autant dire que je n’ai pas pu décrocher de mes lectures pendant 2 semaines, le temps de finir les 3 ouvrages.

Quelques mots sur l’histoire :

4 vétérans de la guerre arrivent à Sharn pour accompagner l’une d’entre eux, membre d’une famille noble et qui doit faire un riche mariage. Quelle n’est pas leur surprise de découvrir qu’elle a été exilée de sa famille et que plus personne ne veut les reconnaitre. Leur nation détruite par la guerre, les 4 compagnons s’installent parmi les exilés mais découvrent bientot qu’ils sont l’objet d’une prophétie, et la cible d’une sinistre conspiration. Beaucoup de magie dans cette histoire et même une nouvelle forme de magie puisque l’héroine, est artificière, elle pratique une forme de magie spécialisée dans les objets magiques et spécialement dans la manipulation des golems.

Sharn, la cité des tours (tome1)

La cité de Sharn est sous l’influence du plan de l’air et la magie aérienne y fonctionne à la perfection. Nulle surprise donc que les tours s’élancent dans le ciel, qu’il y ait presque autant de vaisseaux volants que dans la Coruscant de Star Wars, et que l’opulence des sommets n’aie d’égale que la décadence des bas fonds.
Nos héros fatigués tentent de s’intégrer dans la société des rescapés de la guerre, et que les intrigues politiques y sont d’autant plus meurtrières.

Visite du continent perdu de Xen’Drik (tome 2)

Au programme, exploration du mystérieux continent de Xen’Drik. Même ceux qui, comme moi, ont lu au préalable le supplément Eberron décrivant ce continent, seront amplement servis en surprises. Le climat tribus sauvages, continent inexploré à la Tarzan, est tout à fait respecté avec une impressionnante galerie de pouvoirs magiques en sus.

Pierce le forgelier (warforged) et Lei l’artificière y font des découvertes sur leur passé réciproque. Les parents de Lei sont déjà venus à Xen’Drik et y ont découvert certains des secrets qui ont permis de forger Pierce.

The Gates of Night (tome 3, voyage dans les plans)

gates of nightNos héros sont au bout de leur quête et ils ont une nouvelle alliée, une elfe noire renégate. Sans trop dévoiler de secrets, je dirais qu’ils vont devoir voyager par le plan féerique de Thelanis où le fameux baton magique donné par l’oncle de Lei révélera enfin son destin pour revenir sur Khorvaire et ensuite à nouveau changer de continent pour emprunter aux inspirés un passage vers Dal Quor. Le passage par le plan féerique est particulièrement bien décrit et pourrait servir d’inspiration.


Statistiques

  • Visites : 527
  • Popularité : 16 %