Renard Web

Vendredi soir (poème)

Ah, ça fait du bien de finir une bonne semaine de boulot

vendredi 28 mars 2008

Un poème qui traduit l’état d’esprit le vendredi soir en rentrant du boulot après une semaine de ouf.

Bon, c’est l’état d’esprit d’un gars qui travaille dans une boite qui prétend respecter ses salariés. Je n’imagine pas ce que ça donnerait ailleurs.

J’ai roulé si longtemps sur les chemins de cendres
Mes yeux sont secs et pleurent autant que mon coeur saigne
Suffit il de courir au loin pour oublier ces chaines
Qui me lièrent sans fin aux sinistres complices ?

J’arrive enfin où poser mes os las,
Surpris, déçu aussi d’être encore en vie
J’aurais voulu périr en route plutot que moisir là
Un matin d’innocence vaut mieux que ces heures sombres.

Oui, j’aurais du périr en ces matins paisibles
Ou tout semblait si doux, si accompli surtout
Je suis aux mains de maitres qui s’abreuvent de sang
Je les sers sans relache sans plus croire au salut.

Si Dieu existe, il siège, tout au fond d’un abime,
Si profond et si noir qu’on n’entend plus ses cris.
Et sa lumière non plus n’éclaire aucune cime,
Lui aussi renonça face à ces maitres là.

J’ai cru parfois que s’éclairait ma route,
J’ai cru que moi, je saurais rester droit,
Comme si ces vagues, ces immenses remous
N’en avaient englouti plus courageux que moi.


Statistiques

  • Visites : 327
  • Popularité : 56 %