Un scénario pour Aberrant  :

Spécialement destiné à des joueurs de Teragen

Eh, oui, les joueurs ont souhaité incarner des Teragen! Ce scénario va se passer dans le Paris 2008, spécialement imaginé pour l'occasion.

prologue : rejoindre Teragen

Ici les persos, nouvellement créés, vont chercher à rejoindre le groupe Teragen. Avant toute chose, leur faire lire le null manifesto. Ensuite, ils vont se rendre à Ibiza pour rencontrer le comte Orsaiz. C'est l'occasion de décrire l'ambiance folle du club Amp Room tel qu'il est présenté dans le Storyteller Screen.

Orsaiz voyant qu'ils viennent de France va leur confier une mission : créer une annexe de Teragen à Paris. Mission passionnante puisque tout est à créer et que liberté totale est donnée aux Teragen en herbe : vont-ils fonder un mouvement médiatique à l'image de ce que fait Orsaiz, quelque chose de contestataire, ou bien quelque chose de radicalement brutal? Les événements ne vont pas tarder à leur montrer qu'il y a plus brutal qu'eux. Un contact leur est donné à Paris, une Teragen, nommée Angèle. Elle est plutôt douce et devrait servir à tempérer leurs instincts guerriers (au moins dans la première partie du scenario, ensuite sous la pression psychologique, elle pète les plombs et essaie de cramer tout le monde, nous y reviendrons). Il leur faudra aussi la protéger par la suite. Angèle suit la voie des Marvels, elle est d'une beauté inhumaine.

Ils vont sans doute envisager une campagne de presse pro-Teragen. Briefer les joueurs sur le fait que dans notre campagne, Lionel Jospin a fait éruption aux élections de 2002, et les a ainsi remportées. Tandis que Jacques Chirac redevenu maire de Paris est très aigri contre les novas, qui sont donc mal accueillis à Paris (interdiction de voler, d'utiliser des pouvoirs en tous genre, obligation de déclarer à la mairie la durée de son séjour). 

Terroristes ou dévoués secouristes?

Ici les novas se rendent compte, après avoir contacté Angèle (par téléphone), qu'ils sont sous écoute, ou qu'ils sont suivis, ou qu'on les espionne. Cela dépend de leur degré d'astuce. On n'est pas forcé de leur révéler quoique ce soit à ce stade s'ils ne font pas attention. S'ils se débrouillent bien, ils se rendront compte qu'ils ont attiré l'attention de la directive.

Les voilà amenés à se rencontrer avec Angèle. Elle leur révèle qu'elle a l'impression d'être menacée et qu'elle préfère les rencontrer discrètement au milieu de la foule. Elle leur propose de se retrouver dans un restau mexicain à la mode, à Bastille, le Chihuahua. Celui ci est une sorte d'énorme piste de danse avec des tables en cercles concentriques. Les danseurs évoluent au milieu de haricots rouges géants qui flottent.

Brusquement, un des haricots explose. C'est la panique instantanée. Une autre explosion et une noire fumée à l'entrée du restaurant, impraticable à cause des flammes. Les autres issues ont été bloquées de l'extérieur. Les novas vont certainement essayer de sauver des vies. Mais si ils tentent une sortie des tireurs embusqués de la Directive les arrosent copieusement. De plus au moment de leur sortie, un nova énorme et graisseux les salue chaleureusement et s'écrie. "Bien joué les gars, on en a mis un sacré coup ce soir. Vive Teragen. Mort aux humains!" Ce qui ne laisse pas indifférent les agents de la directive.

Il pourrait s'ensuivre une poursuite avec Fatboy mais celui ci devrait réussir à s'enfuir. Il est très rapide. Il part dans le métro si on lui tire dessus et là, il devrait réussir à se fondre dans la foule avec Dormancy.

La suite des événements dépend beaucoup des joueurs. S'ils se débrouillent bien, ils sauveront des gens et la police ne les incriminera pas, même si la Directive les suit maintenant à la trace.

Le lendemain sera consacré à quelques opérations de presse pour blanchir le nom de Teragen-France de cet ignoble attentat. Et voilà que Fatboy annonce un nouvel attentat, au nom de Teragen, il tuera le maire de Paris lors de l'inauguration de l'exposition diffraction, à Montmartre, dans 2 jours, à quelques pas du logement d'un des joueurs.

La tension monte dans les jours qui viennent et on sent Angèle très nerveuse. Elle n'est plus ni douce, ni gentille et veut montrer ce dont elle est capable à ces humains qui l'accusent sans preuve. 

Il va falloir qu'ils se fassent inviter à la réception pour protéger eux mêmes le maire de Paris. A suivre.


Ce scénario a été joué initialement avec la pétillante Hoa dans le rôle du super-samouraï Arikel, sa ténébreuse complice Isabelle dans le rôle de la star du cinéma Celia, et du non moins ténébreux et parano Rappar dans le rôle de Bruce Lambert, alias Kevin Dupont, alias Jack Martin... l'homme aux 200 pseudos. Félicitations à tous les trois.


retour à l'index.